Comment calculer les frais de rachat de crédit ?

Le rachat de crédit est une opération financière qui offre de nombreux avantages à ses bénéficiaires. Grâce à cela, il est possible de rassembler tous vos crédits en un seul emprunt pour vous faciliter le remboursement. Cette option vous permet également de renégocier vos conditions d’emprunt et plus précisément le taux d’intérêt. Cependant, avant d’appliquer une telle solution, vous devez calculer ses frais. Découvrez comment vous y prendre dans cet article.

Considérer les frais de remboursement anticipé

En faisant un rachat de crédit, l’organisme en charge du remboursement de vos prêts devra solder vos crédits en cours auprès de votre ancien créancier. Dans cette mesure, elle devra compter des indemnités de remboursement anticipé ou IRA. Il faut noter que le taux de ces IRA peut varier en fonction du type de prêt que vous avez effectué en tant qu’emprunteur. Ainsi, si vous avez fait un prêt immobilier vous devrez vous attendre à un IRA dont le taux peut aller jusqu’à 3 % du capital restant que vous devez. Lorsque vous avez souscrit à un crédit à la consommation auprès de votre banque, vous devez également vous attendre à payer un certain taux d’IRA. Retenez juste que chaque emprunteur et soumis à des taux d’IRA.

Lire également : Stratégies efficaces pour financer une résidence secondaire

Les coûts d’assurance

Lorsque vous voulez effectuer un rachat de crédit, vous devez obligatoirement souscrire à une assurance décès invalidité. En effet, cette procédure est obligatoire même lorsque vous voulez faire un regroupement de vos prêts. Cela permet à la banque de se couvrir contre les risques d’invalidité, de décès ou autres du côté de l’emprunteur. À noter que selon le type de contrat d’assurance pour lequel vous optez, les frais peuvent énormément varier.

Vous devez donc savoir choisir votre assureur surtout dans le cas d’un rachat de crédit immobilier. Demandez conseil à la banque par laquelle vous voulez bénéficier du remboursement de vos prêts pour savoir quel contrat d’assurance choisir. Vous devez également tenir compte d’un autre critère important au niveau de l’assurance liée au rachat de crédit. Il s’agit de la base des cotisations. L’établissement chez qui vous avez souscrit l’assurance peut calculer cela compte tenu du montant initial de votre crédit, du capital restant que vous devez sur votre prêt immobilier, etc. Dans l’un ou l’autre des cas, retenez que le taux de la cotisation peut énormément varier.

A lire en complément : Quel salaire pour un prêt de 150.000 euros ?

Tenir compte des frais de dossier

Que vous vouliez faire un rachat de crédit à la consommation ou immobilier, vous avez besoin de réunir certains dossiers. Ceux-ci vont vous obliger à payer des frais, si vous voulez obtenir votre crédit immobilier par exemple. En effet, ces frais ne sont pas à payer durant la procédure d’étude de la faisabilité de votre rachat de crédit. L’emprunteur doit les payer à la fin de la démarche auprès de sa banque. Toutefois, bien que cela soit le cas, ce simple détail peut énormément influencer le coût de votre rachat de crédit. Vous devez donc nécessairement tenir compte de ce facteur lorsque vous serez en train de faire vos calculs. En tant qu’emprunteur, vous pouvez demander plus d’information à votre banque si vous voulez des précision.

Analyser les frais de garantie

En plus des frais de dossier, il y a les frais de garantie qui sont aussi à prendre en compte lorsque vous voulez calculer le coût total de votre rachat de crédit. Les frais de garantie concernent principalement les crédits immobiliers. Effectivement, dans ce cas précis, l'emprunteur doit souscrire une assurance pour que la banque puisse être sûre d’être remboursée malgré tout si jamais l'emprunteur n’est pas capable d’honorer ses obligations financières.

Les frais liés à cette assurance peuvent varier selon la somme empruntée et selon le taux appliqué par chaque compagnie d'assurance. Vous devez donc prendre en compte toutes les charges associées à votre opération bancaire.

Il existe aussi un type particulier de garantie : celle sur hypothèque ou cautionnement. Ces options ont aussi leurs propres tarifs en fonction du montant total du prêt et des taux pratiqués par chaque institution financière.

Avant même d’envisager un rachat de crédit auprès d’une banque ou organisme financier donné, vous devez connaître les différents coûts associés au processus.

Prendre en compte les frais de courtage ou d'intermédiation

En plus des frais de dossier et de garantie, il faut prendre en compte les frais d'intermédiation ou encore les frais de courtage. Ces coûts sont liés à l’intervention d’un courtier spécialisé dans le rachat de crédit. Le courtier se charge d’étudier votre dossier et propose ensuite différentes offres auprès des établissements financiers partenaires.

Le montant des frais peut varier selon chaque intermédiaire financier. Les tarifs peuvent être fixés soit sous forme d’honoraires fixes, soit sous forme d’un pourcentage sur le capital emprunté. Dans la plupart des cas, ces honoraires représentent entre 1% et 5% du montant total emprunté.

Avant toute chose, vous devez vérifier si vous avez besoin ou non du service proposé par un courtier en rachat de crédit. Si vos connaissances financières sont suffisantes, alors vous pouvez parfaitement réaliser seul votre opération bancaire sans passer par ce type d’intermédiaire financier.

Si vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer aux démarchages auprès des banques ou que vous ne maîtrisez pas assez bien les notions complexes inhérentes au rachat de crédits (taux effectif global TEG, taux annuels effectifs globaux TAEG), alors il serait préférable pour vous de faire appel à un professionnel qui saura répondre précisément à toutes vos questions tout en s'occupant entièrement du processus complet.

Quoi qu’il en soit, il faut prendre en compte tous les coûts cachés afin de pouvoir réaliser une estimation précise des frais liés à votre rachat de crédit.