Quand commence le remboursement d'un crédit immobilier ?

La banque a accepté votre demande de prêt immobilier et vous vous demandez à quel moment le remboursement va commencer. Mieux encore, vous vous posez la question de savoir comment rembourser. Voici quelques éléments de réponse.

Durée de remboursement du prêt

À l'instant où la banque accepte de vous accorder le crédit immobilier, il s'ensuit alors le décaissement des fonds. Cela se fait à la demande du notaire.

A lire également : Quel banque pour un rachat de crédit immobilier ?

Le délai accordé pour rembourser un crédit dépend de trois principaux facteurs. Le premier est le montant de la dette contractée, le second concerne la capacité de remboursement de l'emprunt. Enfin, le troisième facteur correspond aux intérêts à payer au prêteur.

Comment procède-t-on pour l'amortissement de l'emprunt ?

Le remboursement du prêt se fait chaque mois. Vous devez en réalité décaisser un montant fixe chaque mois. Cette somme que vous versez mensuellement désigne la mensualité. En effet, dire que cette dernière est importante varie selon le montant que vous remboursez.

A voir aussi : Comprendre les différents frais associés à un prêt immobilier

Cela dépendra aussi de votre capacité à payer le crédit. Généralement, la date d'expiration mensuelle du remboursement du crédit est déjà connue. En réalité, seuls le prêteur et l'emprunteur la fixent dès le départ. Cependant, il est possible que ce soit la date du déblocage des fonds qui soit prise.

Une fois en possession de votre emprunt, l'établissement financier vous donne un tableau d'amortissement. Celui-ci présente les informations liées à la somme du crédit immobilier et la durée pour rembourser l'emprunt. De plus, sur ce même tableau figure le taux d'intérêt à payer, la méthode de remboursement ainsi que les mensualités.

Grâce à ces informations, il est facile pour vous de connaître le niveau auquel vous êtes. Néanmoins, il s'agit également d'une feuille de route pour déterminer l'effort qu'il vous reste à accomplir.

Les modalités de remboursement d’emprunt immobilier

Il existe plusieurs manières de s'acquitter de son crédit immobilier. Toutefois, seules deux modalités sont le plus souvent utilisées.

Remboursement de crédit par échéances fixes

Cette modalité est la plus connue pour procéder à un remboursement de prêt. Le montant à payer chaque mois est de commun accord avec la banque fixe. C'est ce qui donne d'ailleurs ce nom à la modalité. De plus, la somme à verser comme mensualité ne change pas, et ce, jusqu'au paiement du montant total du crédit.

Paiement par échéances modulables

Ici, la possibilité est : donnée à l'emprunteur d'insérer une clause dans le contrat signé avec l'organisme prêteur. Il s'agit en effet, pour lui d'anticiper sur les éventuelles situations concernant le remboursement.

Il lui est aussi permis d'envisager une modification des mensualités à payer. En fonction du cas (chômage, augmentation de salaire, crise financière), la mensualité peut être revue soit à la baisse. Néanmoins, elle peut être soit à la hausse. De plus, il est possible de procéder à une cessation des paiements. Cela est possible surtout si vous passez une période financière assez difficile.

Les pénalités de remboursement anticipé

Vous devez savoir qu'en cas de remboursement anticipé, des frais seront appliqués. Ces frais sont appelés les pénalités de remboursement anticipé. Elles sont prévues par la loi et représentent un pourcentage du capital restant dû.

Le montant des pénalités varie en fonction du contrat signé entre l'emprunteur et la banque. Il peut être fixe ou variable, plafonné ou non.

Il est donc nécessaire de bien se renseigner sur ses obligations contractuelles avant d'effectuer un remboursement anticipé afin d'éviter toute mauvaise surprise. Toutefois, ces pénalités peuvent être négociées avec la banque si le motif du remboursement anticipé est justifié (vente immobilière, mutation professionnelle à l'étranger...).

Depuis 2014, les conditions de remboursement ont été assouplies grâce à une loi qui permet aux emprunteurs ayant souscrit leur crédit immobilier après cette date de bénéficier d'un droit au rachat sans frais six mois après la signature du contrat. Ceci est valable dans tous les cas : vente immobilière, changement professionnel ou familial...

Il faut bien étudier toutes les clauses inscrites au contrat avant de procéder à un quelconque paiement pour éviter toute surprise désagréable lorsqu'on veut effectuer un remboursement anticipé.

Les différentes options de remboursement : mensualités constantes, dégressives, in fine

Il existe différentes options de remboursement pour un crédit immobilier, qui peuvent être choisies en fonction des besoins et des capacités financières de l'emprunteur. Voici les trois options principales :

La première option est le remboursement par mensualités constantes. Ce type de remboursement consiste à payer chaque mois une somme fixe (comprenant une partie du capital emprunté ainsi que les intérêts correspondants) sur toute la durée du prêt.

La deuxième option est le remboursement dégressif, aussi appelé 'amortissement dégressif'. Dans ce cas, les mensualités sont plus élevées au début du prêt car elles contiennent une part importante d'intérêts. Au fil des années, cette part diminue tandis que la part consacrée au capital augmente. Les mensualités diminuent donc progressivement jusqu'à la fin du prêt.

Il y a le remboursement in fine. Cette option consiste à ne rembourser que les intérêts pendant toute la durée du prêt. Le capital n'est quant à lui remboursé qu'en une seule fois à l'échéance prévue dans le contrat de crédit immobilier. Cette solution peut s'avérer intéressante pour certains profils comme ceux ayant des placements rémunérateurs importants ou encore dans le cadre d'un investissement locatif permettant de bénéficier d'une défiscalisation immobilière.

Le choix entre ces différentes options doit se faire en concertation avec votre conseiller financier qui saura vous orienter vers la formule la plus adaptée à votre profil financier.