Quelle est la différence entre une location meublée et non meublée ?

Avant de louer votre logement, vous vous demandez quel type de location proposer : a location meublée ou celle non meublée. Deux catégories qui ont chacune leurs avantages. Votre choix dépendra des conditions du marché ainsi que de vos attentes. Pour vous aider dans votre choix, cet article vous propose une comparaison de ces deux statuts.

Le meilleur rendement

En France, le rendement moyen brut est de 6 % à 8 % pour une location meublée non saisonnière. Par ailleurs, plusieurs agences professionnelles montrent régulièrement que les locations meublées offrent en matière des loyers 15 à 20 % de plus que celles non meublées.

A lire également : Comprendre la loi sur les baux locatifs

En effet, le service meuble inclus dans ce statut un coût. Il est possible d'obtenir jusqu’à 7,5 % en meublé classique. C'est un rendement assez intéressant, même si c'est un chiffre brut. Néanmoins, pour que cela soit vraiment intéressant, les locataires doivent se suivre, sans vacances locatives entre deux signatures de bail.

La location non meublée quant à elle, offre un rendement de 4,5 à 6,5 %. Bien évidemment, ces moyennes nationales cachent des disparités importantes.

A voir aussi : Les éléments clés pour établir le montant du loyer d'un logement

La fiscalité

Concernant la fiscalité, les recettes locatives dans les deux cas sont déterminées en fonction du barème progressif de l’impôt sur le revenu. Toutefois, les abattements et déductions diffèrent. Pour une location meublée, vous obtenez des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

En tant que bailleur, vous êtes un loueur en meublé non professionnel (LMNP) si vos recettes locatives sont inférieures à 23.000 € / an. Ce statut vous donne alors deux possibilités. En micro BIC, l'impôt sera calculé sur la moitié de vos recettes. Dans le cas contraire, l'Impôt est calculé au réel avec la possibilité de déduire vos recettes.

Concernant la location non meublée, vous recevrez des revenus fonciers. Vous avez le choix. Soit le régime du micro foncier qui vous exempte d'impôts que sur 70 % de vos recettes locatives. Ou encore le régime réel avec possibilité de déduire les charges.

La fiscalité de la location meublée est plus intéressante, car en micro BIC, elle permet de payer les impôts que sur 50 % des recettes locatives. Contrairement à 70 % dans le cadre du micro foncier, de la location nue.

La durée du bail

Le bail d'une location meublée est d'une durée d’un an renouvelable ou une année scolaire (9 mois) non renouvelable si le locataire est un étudiant.

Notez également que le projet de loi sur le logement, « ELAN », envisage autoriser le bail de très courte durée aux étudiants et aux jeunes actifs.

Pour la location non meublée, les locataires signent un bail de 3 ans et renouvelable.

Les obligations du propriétaire

En matière de location meublée, le propriétaire est tenu de fournir un logement équipé des meubles et des appareils électroménagers nécessaires à la vie quotidienne. Il doit aussi assurer l'entretien courant du logement ainsi que les réparations qui ne sont pas imputables au locataire.

Si le bailleur décide de mettre fin au contrat de location, il devra respecter un préavis d'un mois dans le cas où le locataire a signé un bail d'un an renouvelable ou d'une année scolaire (9 mois) non renouvelable si le locataire est un étudiant.

Dans une location non meublée, c'est plutôt l'inverse : ce sera au locataire d'équiper son logement en conséquence. Le propriétaire peut toutefois louer certains mobiliers comme une cuisine équipée, par exemple. En revanche, il reste responsable des grossières réparations telles que celles concernant la toiture ou encore les murs porteurs.

Pour mettre fin à la location non meublée, il faut donner congé six mois avant pour récupérer son bien si on est propriétaire.

Les avantages et inconvénients pour le locataire

Si vous êtes à la recherche d'un logement en location, pensez à bien comprendre les avantages et inconvénients liés à une location meublée ou non-meublée.

Dans le cas d'une location meublée, les principaux avantages pour le locataire sont la facilité d'emménagement et l'économie sur certains frais. Effectivement, pas besoin de se soucier de l'achat des meubles ni des appareils électroménagers puisque tout est déjà sur place. Les contrats de location en courte durée (moins d'un an) sont souvent autorisés dans ce type de situation.

Cette facilité a un prix : les loyers pratiqués pour une location meublée sont généralement supérieurs à ceux d'une location non-meublée car ils incluent le coût des équipements fournis par le propriétaire.

En revanche, si vous optez pour une location non-meublée, cela peut s'avérer être plus économique sur le long terme. Vous pouvez personnaliser votre intérieur selon vos goûts et vos besoins sans avoir à subir l'influence du mobilier du propriétaire. Vous ne payez que pour la surface habitable et rien n'est ajouté au montant du loyer mensuel initial.

Cela implique davantage de responsabilités comme assurer soi-même son déménagement ainsi que l’achat ou la mise en place des équipements nécessaires.

Pensez à bien choisir les types de locations selon vos besoins ainsi que votre budget, et à prendre en compte les avantages et les inconvénients liés à chacune des options.

Pensez à bien lire le contrat afin d'être informé sur la durée du bail, les conditions suspensives ou résiliatoires ainsi que sur l'état des lieux.