Les tendances à suivre dans l'immobilier en 2023

Les tendances à suivre dans l'immobilier en 2023

Le marché de l’immobilier est un marché financier très particulier. Souvent synonyme du projet d’une vie, l’achat d’une maison ou d’un appartement doit murement être réfléchi. En France, cette année, certaines tendances se font ressentir si vous souhaitez investir dans un bien immobilier. On vous explique les tendances en termes de prix, de taux de prêt...

Les prix sur le marché de l’immobilier

Commençons par évoquer les prix sur le marché de l’immobilier. Vous allez certainement être surpris, mais les prix concernant les biens immobiliers sont plutôt à la baisse. En effet, une baisse située entre 3 et 10 % est prévue en France cette année, selon les endroits.

A lire en complément : Trouver des solutions concrètes pour remédier à la crise du logement abordable

Cette baisse des prix de l’immobilier se fait surtout ressentir dans les grandes villes comme Paris, Lyon, Bordeaux ou encore Lille. Aujourd’hui, ces prix sont à la baisse, car il y a beaucoup de biens sur le marché et que peu de personnes souhaitent s’installer en ville. Cette année et depuis la pandémie de la Covid, les Français se tournent davantage vers la campagne, pour un retour au plein air. Ils fuient les villes sauf pour les étudiants et jeunes actifs qui sont encore très présents. Mais, cette partie de la population en France se tourne plutôt vers la location. Les grandes villes seront ainsi plus une occasion pour les investissements locatifs.

Les taux de crédit en hausse ou en baisse sur le marché de l’immobilier ?

Comme le prix des logements est historiquement assez bas, à l’inverse, les taux de crédit ont tendance à augmenter. Aucune baisse n’est donc prévue sur les taux de prêt immobilier. Il faut compter environ un taux de crédit aux alentours des 3,5 % pour un crédit sur 20 ans. 

Lire également : Comment résilier un contrat assurance habitation MAAF ?

En début d’année 2023, les taux de prêt étaient situés en dessous de la barre des 3 % et ont atteint même les 2,61 % en janvier, ce qui représente un taux de crédit très bas.

Vous l’avez compris, même si la tendance est plutôt à la hausse en ce milieu d’année, les taux de prêt sur le marché de l’immobilier ont rarement été aussi bas.

Dans quelles villes faire un achat en France ?

Mais, dans quelles villes les logements sont plus intéressants à l’achat cette année ? Vous allez être une nouvelle fois surpris ou absolument pas, mais les petites et moyennes villes sont très prometteuses pour votre achat immobilier.

En effet, la campagne et les villes moyennes sont très recherchées par le cadre de vie qu’elles offrent, ainsi les prix qui augmentent tout doucement ne sont pas à prendre à la légère. C’est très certainement le moment ou jamais pour investir à la campagne. Une ville bien desservie par les transports et située entre prairies et champs sera parfaite.

En réalité, à l'avenir, la valeur de ce genre de bien immobilier devrait augmenter, ce qui sera une valeur sûre pour une rentabilité intéressante du logement. En investissant avant la hausse exponentielle de ces logements, vous êtes assuré de bénéficier de cette inflation.

Les tendances à suivre dans l'immobilier en 2023

La rénovation énergétique au cœur du marché de l’immobilier

Enfin, on ne peut pas évoquer les problématiques de l’achat d’un logement cette année, sans parler de l’inflation qui touche le secteur énergétique. Cette inflation a forcément davantage d’impact sur la rénovation énergétique des biens immobiliers en France. En plus, certaines lois prévoient, à l'avenir, d'interdire à la location certains biens immobiliers situés entre F et G d'ici à 2028. Aujourd’hui, des biens immobiliers qui ont besoin d’une rénovation énergétique ne seront pas à privilégier dans l’achat d’une maison.

Il est essentiel de s'apercevoir de ces coûts lors des ventes. Ainsi, même si certaines aides sont mises en place, la conjoncture économique actuelle fait augmenter le prix des matériaux, de la main d’œuvre, etc. En cas d’achat, il faut vous fier à la conjoncture et faire des devis pour être certains de pouvoir effectuer les travaux de rénovation énergétique. De plus, une assurance se tournera moins vers ces ventes dans lesquelles la consommation énergétique est très élevée et où les risques ne sont pas mis de côté.

L'impact de la pandémie sur le marché immobilier

L'impact de la pandémie sur le marché immobilier ne peut être ignoré. En effet, depuis l'émergence du virus en 2020, le secteur immobilier a connu des bouleversements significatifs qui continuent de se faire ressentir en 2021. Les confinements successifs et les restrictions de déplacement ont durement touché ce secteur déjà fragilisé par une conjoncture économique incertaine.

D'une part, la crise sanitaire a engendré une baisse de la demande immobilière. Les acheteurs potentiels ont été plus prudents dans leurs investissements, préférant attendre une situation plus stable avant de s'engager. Par conséquent, certains vendeurs ont dû revoir à la baisse leurs prix pour attirer les acquéreurs et conclure des transactions.

D'autre part, le confinement a aussi eu un impact sur la manière dont les biens immobiliers sont présentés aux potentiels acheteurs. Les visites virtuelles et les outils numériques ont gagné en popularité afin de limiter les contacts physiques entre vendeurs et acheteurs. Cette tendance s'est poursuivie au cours des années suivantes avec l'apparition d'applications mobiles permettant aux utilisateurs d'explorer virtuellement chaque pièce d'un bien immobilier à vendre.

Certaines villes autrefois très prisées comme Paris ou Londres ont vu leur attractivité diminuer pendant cette période troublée. De nombreux citadins désireux de quitter les zones densément peuplées se sont tournés vers des lieux plus reculés offrant davantage d'espace et une meilleure qualité de vie. Les régions rurales, les petites villes et même certaines zones touristiques ont ainsi connu un regain d'intérêt.

La pandémie a aussi engendré des changements dans les critères de recherche des acheteurs potentiels. La notion de confort à domicile a pris une place prépondérante avec l'essor du télétravail. La présence d'un bureau ou d'une pièce dédiée au travail permet de profiter du plein air sans quitter son logement.

La pandémie a bouleversé le marché immobilier en 2020 et continue à influencer ses tendances actuelles. Une demande immobilière moins importante, l'utilisation accrue des visites virtuelles, le déplacement vers des zones moins peuplées ainsi que l'évolution des critères de recherche sont autant d'éléments qui marquent cette période difficile pour le secteur immobilier. Il sera intéressant de suivre ces évolutions dans les années à venir afin d'anticiper au mieux les nouvelles attentes des acquéreurs potentiels.

Les nouvelles tendances en matière de logement : co-living, co-working, etc

Le marché immobilier est en constante évolution et de nouvelles tendances émergent sans cesse. Parmi celles-ci, le coliving et le coworking sont des concepts qui gagnent en popularité.

Le coliving consiste à partager un logement avec d'autres personnes dans un espace communautaire. Cette formule attire particulièrement les jeunes professionnels ou les étudiants qui cherchent à vivre dans des quartiers dynamiques tout en ayant la possibilité de créer des liens sociaux forts. Les résidences de coliving offrent généralement des espaces communs bien aménagés tels que des cuisines partagées, des salons confortables et parfois même des services supplémentaires comme une salle de sport ou une terrasse commune.

Quant au coworking, il s'agit d'un concept visant à partager un espace de travail avec d'autres professionnels indépendants ou appartenant à différentes entreprises. Ce mode de travail flexible permet aux individus de sortir de leur isolement professionnel, d'échanger leurs idées et leurs compétences tout en bénéficiant d'une infrastructure adaptée (connexion internet haut débit, bureaux ergonomiques, salles de réunion). Le coworking est particulièrement prisé par les freelancers, les entrepreneurs ou encore les startups qui souhaitent optimiser leurs ressources financières tout en favorisant la créativité et l'innovation.

Ces nouvelles tendances ne se limitent pas seulement au coliving et au coworking. D'autres modèles alternatifs voient aussi le jour sur le marché immobilier. Par exemple, on observe l'émergence de projets portant sur le logement intergénérationnel, où différentes générations cohabitent dans un même espace. Cette forme de logement permet aux personnes âgées de bénéficier d'un soutien au quotidien tout en créant des liens avec les jeunes générations.

On constate aussi une volonté croissante d'intégrer la notion de durabilité et d'écoresponsabilité dans l'immobilier. Les constructions écologiques, utilisant des matériaux respectueux de l'environnement et mettant en place des systèmes énergétiquement efficaces, sont aujourd'hui plébiscitées par les acheteurs soucieux de leur empreinte carbone.

Le marché immobilier évolue afin de répondre aux besoins et aux attentes changeantes des consommateurs. Le coliving, le coworking, le logement intergénérationnel ou encore la durabilité sont autant de tendances qui façonnent l'avenir du secteur immobilier. Il est primordial pour les acteurs du marché d'être à l'affût de ces nouvelles dynamiques afin d'offrir des solutions adaptées et innovantes à leurs clients.