La delegation : une alternative plus seduisante pour l’assurance emprunteur

Afin d’obtenir une réponse positive pour une demande de prêt immobilier, plusieurs conditions bancaires sont à remplir. En particulier, l’assurance du capital emprunté est une étape majeure pour débloquer le crédit immobilier demandé. En effet, peu importe la capacité de remboursement de l’investisseur, ce dernier doit garantir son prêt. D’ailleurs, toutes les banques prêteuses proposent au moins une formule d’assurance de prêt immobilier. Cette dernière engendre toutefois des frais supplémentaires qui alourdissent le crédit. Heureusement, grâce à la loi Lagarde, les emprunteurs peuvent souscrire à une assurance tierce pour garantir leurs remboursements. Cette rubrique vous explique comment une assurance de crédit immobilier peut être déléguée.

Obtenir une assurance économique via le marché de la délégation

En fonction du contrat d’assurance signé, le coût d’un investissement immobilier peut significativement augmenter. En effet, il vous sera demandé de cotiser auprès de l’assureur partenaire de la banque jusqu’au remboursement intégral du capital de votre prêt et des intérêts. Selon la durée du prêt et le montant de la cotisation, le coût total de l’assurance proposée par la banque prêteuse peut d’ailleurs valoir entre 10% et 15% des dépenses totales. Cependant, sachez que la souscription d’une couverture auprès d’une assurance tierce est possible. En effet, les banques ne peuvent refuser les dossiers d’emprunt, même si les demandeurs ont opté pour un acteur externe pour couvrir leurs crédits. Cette protection de la liberté de choix des emprunteurs quant à l’assurance de leurs prêts immobiliers est d’ailleurs stipulée par la loi Lagarde, qui est en vigueur depuis 2010.

A lire en complément : Tout ce que vous devez savoir sur l'assurance contre les vices cachés dans l'immobilier

C’est d’ailleurs cette loi qui a libéré le marché de la délégation d’assurance et a permis à des assurances plus abordables de voir le jour. En dehors des offres bancaires, chaque emprunteur peut ainsi profiter d’un large éventail d’organismes et de formules pour faire assurer son prêt immobilier. En particulier, 10 000 € de frais d’assurance immobilier peuvent être économisés chez Cardif. Cet assureur vous permet même de découvrir votre tarif d’assurance emprunteur directement en ligne. Cela vous permet de compléter facilement votre dossier de demande de prêt immobilier, afin de favoriser l’approbation de votre banque prêteuse.

A découvrir également : Quelles sont les démarches à réaliser pour résilier son assurance de prêt ?

Le principe de l’équivalence qui régit les solutions de délégation d’assurance

La loi Lagarde protège aussi bien les emprunteurs immobiliers que les banques prêteuses, quant aux modalités de garanties des prêts. En effet, peu importe l’assurance de prêt souscrite, cette dernière doit garantir que la banque sera remboursée intégralement. Dans ce cadre, la liberté offerte par la délégation d’assurance présente une condition obligatoire. En effet, la formule tierce doit au moins proposer les mêmes garanties que celle proposée par la banque prêteuse. Cela invite ainsi les emprunteurs à rechercher une assurance offrant une quotité de remboursement supérieure ou équivalente. D’ailleurs, cela inclut aussi les conditions d’activation de la couverture financière, qui ne doivent pas être plus réduites que celles de la banque prêteuse sollicitée.

En particulier, sachez que pour conditionner le remboursement des prêts à vocation immobilière, les assureurs ne peuvent faire l’impasse sur certaines garanties obligatoires. Ces dernières concernent notamment l’éventuel décès du souscripteur. En cas de totale et irréversible perte d’autonomie, les assureurs sont aussi tenus de se substituer à l’emprunteur pour honorer les versements prévus.